.

Liste Actualités

Toutes les actualités
Hervé Blottière, DU de l'UMR PhAN, présente ses travaux à Philippe Mauguin, PDG d'INRAE.
Article

15 février 2024

Rédaction: UMR PhAN

Lancement du Programme de Recherche Systèmes alimentaires, microbiomes et santé

Hervé Blottière, DU de l'UMR PhAN, a présenté ses travaux en lien avec les axes du Programme de Recherche Systèmes alimentaires, microbiomes et santé, lancé le 12 février 2024 à Nantes en présence de Philippe Mauguin, PDG d'INRAE et Didier Samuel, PDG de l'Inserm. Ce programme ambitieux piloté conjointement par INRAE et l'Inserm est financé par France 2023 dans le cadre de la stratégie d'accélération nationale pour une alimentation favorable à la santé et durable.
événement

11 juin 2024

Journées Scientifiques Nantes Université

Nantes Université organisera la 17ème édition des Journées Scientifiques le mardi 11 juin 2024 à La Cité des congrès de Nantes.
VEGEPOLYS VALLEY, les Carnot France Futur Elevage, Plant2Pro et Qualiment organisent une journée intitulée Le Microbiote : du sol & des plantes vers les intestins, Regards Croisés Entreprise / Recherche, le 13 novembre 2023 à Paris. Cette journée sera l’occasion de favoriser les rencontres, de partager des freins et facteurs clefs de succès et de mises en réseau entre monde académique et monde industriel pour dresser un panorama des besoins et solutions sur la thématique. Objectif principal : créer des liens entre des acteurs qui ne se connaissent pas toujours et d’impulser une nouvelle dynamique de structuration et de collaboration.
L’UMR 1280 – PhAN (Physiopathologie des Adaptations Nutritionnelles) est heureuse d’accueillir Maxime NAOUR de l’Ecole Doctorale Biologie Santé dans le cadre de son doctorat qui porte sur "L'effet des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sur la maturation du microbiote intestinal chez le nouveau-né et sur la susceptibilité à développer des pathologies chroniques ultérieurement".  Ce doctorant est sous la direction du Dr. Hervé BLOTTIERE et co-encadré par Dr. Catherine MICHEL et Dr. Samuel CHAFFRON (LS2N, Nantes). Il dispose d'une allocation de thèse INRAE (département AlimH)/Région Pays de la Loire pour 3 ans.
Le département ALIMH oriente sa stratégie scientifique vers une combinaison de recherche fondamentale et finalisée. Sa vision vise à approfondir la compréhension des bases scientifiques des relations nutrition-santé, des comportements alimentaires et de la toxicologie. L'objectif ultime est de répondre aux défis scientifiques et socio-économiques liés au développement de systèmes alimentaires sains et durables, en favorisant une interaction positive entre l'offre alimentaire et les pratiques de consommation. Cette approche implique le soutien aux disciplines clés d'AlimH et la promotion d'une prise en compte interdisciplinaire et multi-échelles des questions liées au développement de systèmes alimentaires durables. AlimH a identifié 5 Grands Objectifs Scientifiques (GOS), dont les 3 premiers se concentrent sur l'approfondissement des connaissances dans les domaines phares du département, tandis que les 2 suivants abordent de manière transversale des enjeux plus globaux et opérationnels liés aux systèmes alimentaires sains et durables

Bienvenue à l'Unité Mixte de Recherche Physiologie des Adaptations Nutritionnelles (PhAN)

Nutrition périnatale

L'Unité de Mixte de Recherche Physiologie des Adaptations Nutritionnelles (INRAE & Université de Nantes) développe des recherches en nutrition périnatale

Présentation de l’unité

Les événements précoces - dans les 1000 premiers jours à partir de la conception - ‘programment’ le risque d’obésité, diabète, et maladies cardiovasculaires et psychiatriques durant toute la vie du futur adulte. Par une approche translationnelle (modèles animaux, suivi de cohortes d’enfants), l’UMR PHAN a démontré la réalité de ce phénomène d’empreinte nutritionnelle particulièrement sur deux organes ‘cibles’, l’intestin (notamment le côlon ou gros intestin et sa ‘flore’ bactérienne), et les structures cérébrales régulant la prise alimentaire, le métabolisme et la cognition. Nos projets visent à identifier :

• les mécanismes de cette empreinte ;

• des biomarqueurs (‘omiques’) qui permettent de prédire, au sein d’une population à risque, quels individus développeront une pathologie chronique ;

• tester des nutriments spécifiques qui, apportés en période périnatale, pourraient réduire le risque de pathologies chroniques et des désordres cognitifs à l’âge adulte