Présentation de l'Unité

Présentation de l'Unité

L’objectif de PhAN est de déterminer comment des événements précoces (période fœtale et néonatale)
tels que la malnutrition, l’exposition aux xénobiotiques (médicaments, pesticides), le statut métabo
lique des parents, augmentent le risque de maladies cardio-métaboliques (diabète, obésité, hyperten
sion) et psychiatriques plus tard dans la vie. Cette programmation implique une mémoire de ces
évènements périnataux qui serait portée par des marques épigénétiques mais également par des défauts
de structuration d’organes clefs de la régulation du métabolisme.

Physiopathologie des Adaptations Nutritionnelles (PHAN)

Mission et objectifs

Les 1000 premiers jours de vie, incluant la grossesse, constituent une période critique du développe ment du fœtus, du nouveau-né et de l’enfant mais contribuent également à sa santé future.

L’objectif de PhAN est de déterminer comment des événements précoces (période fœtale et néonatale) tels que la malnutrition, l’exposition aux xénobiotiques (médicaments, pesticides), le statut métabo lique des parents, augmentent le risque de maladies cardio-métaboliques (diabète, obésité, hypertension) et psychiatriques plus tard dans la vie. Cette programmation implique une mémoire de ces évènements périnataux qui serait portée par des marques épigénétiques mais également par des défauts de structuration d’organes clefs de la régulation du métabolisme. L’UMR PhAN étudie la programmation de l’axe microbiote-intestin-cerveau et son rôle dans le risque de maladies adultes.

L’unité explore plus particulièrement (mais pas exclusivement), les effets de la dénu trition périnatale par une approche translationnelle (modèles animaux, suivi de cohortes d’enfants). L’importance des flux placentaires et du lait maternel dans ces processus sont étudiés.

Spécificités de PhAN

• Parmi les nombreux laboratoires qui explorent le concept de DOHaD (Origine Développementale des Maladies et de la Santé), l’UMR PhAN est unique par le fait qu’elle considère le jeune enfant, pas seulement comme un futur adulte exposé au risque de maladie chronique à long terme, mais aussi comme un sujet/patient par lui-même, et dont la nutrition est une préoccupation primordiale, pour le clinicien en charge de la femme enceinte ou celui en charge de l’enfant.

• L’UMR PhAN est l’une des rares équipes à aborder la ‘programmation’ de l’axe microbiote- intestin-cerveau.

• L’UMR PhAN est une des premières unités à associer des approches multiples, expérimentales et multi-omiques au service de la recherche translationnelle et clinique dans le cadre du concept de la DOHAD, depuis maintenant 10 ans.

• Sous l’impulsion de l’UMR PhAN, la nutrition périnatale est devenue la ‘thématique phare’ du CRNH Ouest (www.crnh-ouest.fr).

• L’UMR PhAN a participé à l’organisation en local de la recherche sur le microbiote au cours des 5 dernières années.

• L’UMR PhAN participe en local à l’émergence et l’engouement de la région, de l’Université, du CHU, autour des questions de Nutrition et Santé, en abordant une période de vie cruciale pour la prévention des maladies.

Recherches

Notre activité de recherche est à la fois fondamentale et translationnelle (de la couveuse à la paillasse et réciproquement). Les objectifs de PhAN sont de Démontrer/Expliciter/Prévenir, à l’aide de modèles pré cliniques et de cohortes humaines, les effets des statuts nutritionnels et métaboliques de la gestation à la naissance sur le développement, les grandes fonctions et le risque de pathologies plus tard dans la vie.

Nous recherchons des biomarqueurs de cette programmation nutritionnelle en utilisant des approches “omics” exhaustives et des analyses bioinformatiques (intégration de multiples jeux de données cliniques et moléculaires) qui permettent de prédire, au sein d’une population à risque, quels individus dévelop peront une pathologie chronique. Les mécanismes pouvant être impliqués-épigénétique, altérations cel lulaires et moléculaires des organes, modulation précoce du microbiote et du système immunitaire- sont étudiés.

Enfin, des stratégies de prévention/correction de la programmation sont mises en œuvre à l’aide de supplémentations nutritionnelles. Les thèmes de l’unité sont organisés en 4 axes étroitement imbriqués :

axes unité

 

• Axe A : Démontrer l’impact de la nutrition et du statut métabolique parental sur le transport/métabolisme des nutriments, la régulation épigénétique de l’expression des gènes et ses conséquences sur la croissance, la santé métabolique et le développement psycho-cognitif de l’enfant

• Axe B : Comprendre par quels mécanismes le statut nutritionnel et métabolique de la mère influence la fonction intestinale (intégrité de la barrière, fonctions endocrine et immunitaire ) et le risque de pathologies digestives (maladies inflammatoires chroniques…) et métaboliques (dérégulation de la prise alimentaire et de l’homéostasie énergétique)

• Axe C : Comprendre par quels mécanismes le statut nutritionnel et métabolique de la mère influence la fonction cognitive et l’acquisition des comportements alimentaires

• Axe D : Démontrer le rôle du microbiote comme déterminant précoce de la santé mentale et métabolique

 

UMR PhAN

 

 

 

 

Date de modification : 17 mai 2024 | Date de création : 19 mars 2012 | Rédaction : blandine